Nous pouvons absolument dire que le second vaporisateur de poche du fabricant Organicix (qui nous a également offert le DaVinci), est le vaporisateur le plus huppé de 2013. La sortie était prévue pour mai 2013, elle a été repoussée jusqu’à mi-juin (pour être différée encore une fois). Cependant, à la date ou cet article est écrit (mi-juillet), sa sortie définitive n’est que dans quelques jours.

Ce délai a causé quelques agitations parmi ceux qui avaient hâte de mettre leur main sur ce vaporisateur, mais supposons que le fabricant ne voulait pas révéler un produit avec des défauts importants. Apres tout, vous n’avez qu’une chance pour une première impression. Dans cette édition nous parlons de l’unité la plus récente.

Les caractéristiques et spécifications

Ce n’est pas sans raison que l’Ascent est un vaporisateur de poche tellement anticipé. Quelques caractéristiques incluant un tube en verre acheminant la fumée, une température contrôlée (avec panneau numérique OLED), cycles de vaporisation programmables, utilisation pendant la recharge, plus de 120 minutes d’autonomie de la batterie, double fonctionnalité (fleurs et huiles) et un détecteur d’arrêt de mouvement.

A l’intérieur de la boite, vous trouverez :

Le Vaporisateur Ascent
Un chargeur mural
Une pochette de transport en velours
2 embouts en verre et 2 tubes intérieurs
2 pics/outils en métal
Tamis en chrome
2 petits pots à huile en verre
2 joints en plastique (évite a la fumée de s’échapper par l’embout).

L’allure

L’Ascent est actuellement disponible en 3 styles différents : Ronce de Bois, Furtif (complètement noir) et Peau de Crocodile. Des styles personnalises seront bientôt disponibles. Pour cette édition, nous avons reçu la version Peau de Crocodile – qui ne contient pas du vrai crocodile mais de la peau de bovin avec un relief façon crocodile. Beaucoup de détails sont mis dans l’emballage et la présentation, le déballage de l’Ascent est en soi très agréable.

L’Ascent dispose d’un look sophistiqué. Contours chrome et bords arrondis, sont combinés avec des boutons et des finitions en caoutchouc. Ayant le format d’un téléphone portable (épais), l’Ascent est facile à transporter dans votre poche ou sac. Il reste debout mais n’est pas du tout stable. L’emplacement de la boule requiert de l’utilisateur qu’il tienne le vaporisateur dans la main afin d’accéder au compartiment.
Le bouton d’allumage est situé sur le dessus, à côté de l’embout rétractable. La prise se situe en bas de l’appareil, à côté de la grille chrome – qui sert également de ventilation. Un panneau numérique LED est positionné sur l’avant, avec un bouton plus et moins et le bouton de réglage se trouve juste en dessous de l’écran.

Comment utiliser le Vaporisateur Ascent

Malgré le nombre limité de boutons et de cadrans, l’Ascent a plus d’un tour dans son sac. Voilà un aperçu rapide sur son utilisation.

Accéder au compartiment pour herbe serait la première chose à faire ; ceci est obtenu en faisant pivoter la partie inferieure à droite ou à gauche. Vous trouverez le bol en céramique ; vous pouvez maintenant insérer de l’herbe ou de l’huile. Bien que je recommande de broyer votre herbe avant utilisation, la broyer trop finement pourrait résulter en particules tombant dans la ventilation ou bien être inhale par l’embout (finissant dans votre bouche). Pour éviter cela, vous pouvez insérer un tamis dans le fond du compartiment. Ne pas tasser votre herbe car cela limite le flux d’air.

Si vous utilisez le compartiment a huiles, remplissez simplement le récipient en verre, remettez le bouchon en caoutchouc et glisser le récipient dans le compartiment a herbe. Pour le retirer, utilisez le crochet de l’outil en métal pour le soulever.

Apres avoir pivoté le compartiment dans sa position initiale, vous pouvez l’allumer. Le panneau numérique LED s’allumera et l’Ascent commencera à chauffer instantanément à partir de la dernière température utilisée ou bien préprogrammée.

Grâce à son tube amovible qui s’étend sur tout le long du dispositif, le nettoyage est relativement facile. Enlevez la pièce intérieure avec l’embout (qui est relié avec l’acheminement en verre à l’intérieur du dispositif), en les faisant tremper dans de l’alcool isopropylique qui devrait se débarrasser de la plupart de la résine qui a tendance à s’accumuler au fil du temps. Le nettoyage de la boule se fait en imbibant un coton de tige avec de l’alcool isopropylique.

Qualité de la vapeur et saveur

Pour moi, c’est la saveur avant tout. Comme prévu (et espéré) le tube d’acheminement de l’Ascent se révèle un excellent moyen de conserver le gout de votre herbe. La première bouffée (dépendant de la température que vous utilisez) est riche en goût. La température peut être réglée entre 0 (bien qu’il ne fonctionne pas comme frigo ;)) et 221°C (430°F). Je trouve que 185°C est la meilleure température pour moi, mais ceci est très personnel. Si vous préférez des bouffées plus épaisses, vous aimeriez une température un peu plus haute. En parlant de bouffées épaisses, l’Ascent score très bien également, le comparant facilement au Solo ou Pax mais avec une bouffée plus lisse. Pas de sirotage de « milkshake » !

L’herbe utilisée (connu comme DV – déjà vaporisée) en ressort uniformément rôti. Remuer entre bouffées libèrera plus de saveur, alors assurez-vous que vous utilisez le pic en métal pour le faire.

Facile à utiliser

Organicix a bien écouté les commentaires reçus des utilisateurs du DaVinci, et a réussi à surmonter certains problèmes mineurs qui (au départ) ont teintés ce vaporisateur. Il n’y a apparemment pas de problèmes avec la saveur ni l’odeur, grâce aux parties en verre. Avec (un des premiers modèle) le DaVinci, la boule était difficile à accéder, ceci a été résolu avec le système a pivot de l’Ascent. Il n’y a maintenant, qu’un bouton, sans deuxième bouton prévenant la chauffe.

Tirer l’embout en verre requiert l’utilisation de vos doigts ou préférablement vos ongles. Je n’ai pas eu de problème pour le faire mais je peux comprendre que cela puisse devenir agaçant pour ceux qui ont des petits ongles. Par ailleurs, l’hygiène de ce processus laisse à désirer, puisque le contour de l’embout entre en contact avec les ongles de l’utilisateur et sa bouche. Je ne me considère pas comme un maniaque de la propreté mais nous avons tous ce copain avec les ongles non manucurés et sales. J’y penserai à deux fois avant de prendre une bouffée de son Ascent, hein…

Une des choses qui m’ont déplu après avoir utilisé ce vaporisateur était la perte de fumée quand il n’est pas utilisé. Apres une bouffée, de la fumée se concentrera dans le tube et essaiera de sortir par le dessus. Ce n’est qu’après avoir examiné le contenu du sac d’accessoires que j’ai découvert que le DaVinci a trouvé une solution pour y remédier : un petit couvercle en caoutchouc qui peut être placé sur le haut de l’embout pour éviter a la fumée de « fuir ». Une invention ingénieuse si vous demandez mon avis.

Ensuite, viens le pot à huile. Je ne suis pas sûr de les aimer. Une température plus haute est requise et il semble que le verre absorbe la plupart de la chaleur dont vous avez besoin pour vaporiser l’huile. La fumée qui en ressort est assez faible malgré avoir expérimenté avec la rapidité d’inhalation. Il fonctionne. Cependant, si la vaporisation d’huile est votre utilisation médicinale principale, je vous conseille de chercher un vaporisateur plus efficace.

Durabilité, longévité de la batterie

L’Ascent n’est peut-être pas indestructible comme son prédécesseur mais avec son embout rétractable, il est capable de résister à certains abus. Ceci dit, l’embout rétractable et celui qui parcourt tout le long du dispositif sont, bien sûr, les plus fragiles et je suis arrivé à les casser tous les deux en un jour. C’est un peu de ma faute puisque je suis un peu maladroit (n’essayez pas de mettre le couvercle en caoutchouc sans l’avoir enlevé de l’appareil, vous risquez de casser le tube du dessous. Voilà pourquoi, l’Ascent vient avec un embout et un tube en verre en plus. Mon avis : Acheter quelques pièces de rechange.

Dans l’ensemble, l’Ascent est un appareil bien conçu, qui se tient confortablement dans votre main, et il est assez petit pour tenir dans votre poche. Ce que j’apprécie également, est le fait que vous n’avez pas besoin de parties ou de produits supplémentaires, du moins pas pour une utilisation quotidienne. Avoir l’outil de nettoyage accroche sur l’appareil est une solution plus simple. Pourtant, avec la plupart des vaporisateurs, j’ai l’impression de devoir emmener tout un tas d’accessoires (ou batteries pour le MFLB) qui sont faciles à oublier. Pas avec l’Ascent : prenez juste le vaporisateur et de quoi vaporiser et vous êtes prêt.

2 batteries Lithium ION peuvent ajouter un peu de poids mais vous oublierez des que vous vous serez rendu compte de la quantité impressionnante de temps/fumée que l’Ascent vous offre. Le détecteur d’arrêt de mouvement est d’une grande aide pour préserver la longévité de vos batteries. Certains testes démontrent que vos batteries durent assez longtemps pour plusieurs sessions (6 à 8 a une température moyenne.

Spécificités
Marque
Organicix
Compatible
Herbes et concentré
Dimensions
12 x 6 x 2,3 cm (lxlxh)
Poids
500 grammes
Capacité batterie
2 heures
Vitesse échauffement
1 minute
Où acheter?

*Use voucher code VAPOINFO5 for a 5% discount on your purchase from VapoShop

Editors Verdict
Est l’Ascent tout ce qu’il promet ? Je dirais oui. Il n’est peut-être pas aussi compact (et discret) que son rival, le Pax, mais il vous offre un grand nombre de fonctionnalités supplémentaires – tout en ayant le même prix ($249,-). Ajouter la superbe longévité des batteries et le tube en verre et il devient évident que les gens de chez DaVinci ont livrés un vaporisateur qui est prêt à prendre l’industrie d’assaut.

+ Goût excellent
+ Longévité des batteries
+ Très facile à utiliser (facile à nettoyer)

- Les pots pour huile ont besoin d’être améliorés
8.8
Note moyenne
Maintenance
8
Performance
10
Rapport qualité-prix
8
Qualité de fabrication
8
Facilité d'utilisation
10
Note moyenne des utilisateurs
-
Avis de nos lecteurs

Pas encore de note.

Noter ce vaporisateur